Graphique montrant la couche d'ozone protégeant la terre des rayons solaires
L'ozone nous protège des rayons solaires dangereux

La couche d'ozone se reconstituera complètement d'ici 2066

Last Updated on janvier 8, 2024 by Ecologica Life

L'ozone est un bouclier de gaz qui protège la Terre des rayons ultraviolets nocifs du soleil. Il est situé à environ 10-30 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre.

Quelle est la cause du trou dans la couche d'ozone ?

La couche d'ozone est menacée depuis les années 1970 en raison du rejet dans l'atmosphère de chlorofluorocarbones (CFC) et d'autres substances appauvrissant la couche d'ozone (SAO).

Le protocole de Montréal, un accord international visant à réduire la production et la consommation de SAO, a été signé en 1987 et est largement considéré comme l'un des accords internationaux les plus fructueux jamais conclus et respectés par les pays du monde entier.

Pour en savoir plus sur l'histoire du trou d'ozone, consultez notre article : La couche d'ozone : Passé, présent et controverse.

État actuel de la couche d'ozone

La couche d'ozone se reconstitue lentement depuis la signature du protocole de Montréal. Selon une estimation optimiste, la couche d'ozone se reconstitue lentement depuis la signature du protocole de Montréal. rapport Avec le soutien des Nations unies, la couche d'ozone est en passe de se reconstituer complètement et de combler le trou de la couche d'ozone en l'espace de quatre décennies.

Le nouveau rapport publié tous les quatre ans par le groupe d'évaluation scientifique du protocole de Montréal sur les SAO confirme que l'élimination progressive de près de 99% de SAO interdites a permis de protéger la couche d'ozone.

Ce n'est pas seulement bon pour la couche d'ozone, mais aussi pour la vie sur Terre. La reconstitution de la couche d'ozone a entraîné une diminution de l'exposition humaine aux rayons ultraviolets (UV) nocifs du soleil. Un excès de rayons UV peut entraîner un vieillissement prématuré, un cancer de la peau et des maladies oculaires potentiellement aveuglantes, telles que la dégénérescence maculaire. Ils peuvent également endommager les cultures et la vie marine.

"Le fait que la reconstitution de la couche d'ozone soit en bonne voie selon le dernier rapport quadriennal est une nouvelle fantastique. On ne saurait trop insister sur l'impact du protocole de Montréal sur l'atténuation du changement climatique. Au cours des 35 dernières années, le protocole est devenu un véritable champion de l'environnement.

Meg Seki, SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DU SECRÉTARIAT OZONE DU PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR L'ENVIRONNEMENT.

Lutte contre le changement climatique

Dans le cadre de la Protocole de MontréalEn 2016, un accord supplémentaire (amendement de Kigali) a été conclu pour réduire progressivement la production et la consommation de certains hydrofluorocarbures (HFC). Les HFC ont été utilisés par les fabricants à la place des CFC lorsque ceux-ci ont été interdits.

Les HFC n'appauvrissent pas directement l'ozone, mais sont de puissants gaz responsables du changement climatique. Selon le groupe d'évaluation scientifique, cette modification devrait permettre d'éviter un réchauffement de 0,3 à 0,5 °C d'ici à 2100.

L'action en faveur de l'ozone crée un précédent pour l'action en faveur du climat. Notre succès dans l'élimination progressive des produits chimiques destructeurs d'ozone nous montre ce qui peut et doit être fait - de toute urgence - pour abandonner les combustibles fossiles, réduire les gaz à effet de serre et limiter ainsi l'augmentation de la température.

Secrétaire général de l'OMM, M. Petteri Taalas

Les données recueillies pour ce rapport l'ont été par des scientifiques du monde entier : l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), la National Oceanic and Atmospheric Adminstration (NOAA), la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et la Commission européenne.

Géoingénierie

Les scientifiques se demandent depuis longtemps si la géoingénierie pourrait ou devrait être utilisée pour lutter contre la pollution de l'air. le changement climatique.

Pour la première fois, le groupe d'évaluation scientifique a discuté ouvertement des effets potentiels de la géo-ingénierie. Toutefois, le groupe met en garde contre les conséquences imprévues de telles actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laissez le champ ci-dessous vide !

Vous pouvez aussi aimer